Claims Canada
Feature

La Plume du Président


November 2, 2017   by Monica Kuzyk, President, ACEI


Print this page

Imaginez qu’un ordre d’évacuation a été émis et que vous avez une heure pour rassembler votre famille, vos provisions d’urgence et pour vous diriger vers une zone de sécurité désignée ou un centre d’évacuation. Qu’emportez-vous lorsque votre vie est menacée? Pour beaucoup de familles, ce fut la triste réalité au cours des derniers mois. Elles ont pris leur sac de voyage rempli de médicaments, d’articles de premier soin, de chargeurs de téléphone, de piles, d’aliments en conserve et d’eau en bouteille. Et juste avant de verrouiller la porte d’entrée, elles se sont souvenues de prendre ce dossier contenant tous les documents importants – l’acte de propriété de la maison, les papiers hypothécaires, les passeports et,oui, leurs polices d’assurance.

En tant que professionnels des réclamations, notre responsabilité consiste à transformer ces documents d’assurance» en «tranquillité d’esprit pour les détenteurs de police». Tout au long de l’année 2017, les membres de l’Association canadienne des experts indépendants (ACEI) ont agi lors d’inondations, d’incendies et de tempêtes à travers le Canada et, lorsque nécessaire, les membres de l’ACEI ont également répondu aux demandes d’assistance d’urgence aux États-Unis à la suite des trois ouragans majeurs en provenance de l’Atlantique au mois d’août (Harvey) et de septembre (Irma et Maria).

Alors, comment tout cela se passe-t-il? Au Canada, si vous de détenez pas de permis d’expert en sinistres pour la juridiction dans laquelle un événement catastrophique s’est produit, vous demandez à l’autorité de réglementation provinciale ou territoriale un permis temporaire. Lorsqu’ils répondent aux événements qui se déroulent aux États-Unis, les membres de l’ACEI emportent avec eux les documents requis appuyant la demande d’aide canadienne et la durée de leur présence, des lettres de parrainage, leur permis canadien d’expert en sinistres valide, une preuve de couverture d’assurance responsabilité professionnelle ainsi qu’une lettre confirmant qu’ils sont membres en règle de l’ACEI.

Monica Kuzyk, President, Canadian Independent Adjusters’ Association

Il est également prudent de respecter les dispositions de l’ALENA qui prévoient l’entrée temporaire aux États-Unis dans le cadre d’un voyage d’affaires. Heureusement, Pat Battle, directrice générale de l’ACEI, veille à ce que les documents nécessaires soient réunis et disponibles pour tous les membres de l’Association lorsqu’un «appel à l’action» survient.

Pourquoi est-ce si important? Sans aucun doute, la fréquence des phénomènes météorologiques continue d’augmenter et les attentes des titulaires de police ont beaucoup changé. Nous avons beaucoup appris de la réponse de l’industrie lors des événements de Fort McMurray. Le plus important, nous avons appris que toutes les parties prenantes dans le flux de valeur doivent se partager la responsabilité de garantir un bon service aux titulaires de police en cas de catastrophe. Du législateur qui accélère l’attribution de permis d’urgence au courtier qui plaide en faveur de ses clients, en passant par l’assureur qui fournit à l’expert en sinistres l’autonomie nécessaire pour résoudre des problèmes et prendre des mesures sur le terrain dans un cadre convenu. Chaque partie prenante est responsable de la façon dont le titulaire de police va évaluer l’expérience lorsque les événements seront derrière lui.

On nous rappelle également, du point de vue des professionnels des réclamations, que lorsque nous sommes appelés à enquêter, évaluer, négocier et résoudre des réclamations en cas de catastrophe, nous devons le faire de manière professionnelle, empathique et diligente. Nous comprenons mieux que des problèmes de santé mentale émergeront du traumatisme et du stress liés à la gestion de ces événements. Il est possible d’être plus sensibilisés et de soutenir les titulaires de police ainsi que nos collègues qui pourraient être en difficulté lorsque surviennent ces événements. L’ACEI s’est engagée à soutenir nos membres grâce à l’éducation et à l’apprentissage relatifs à cet enjeu important.

À la suite de notre assemblée générale annuelle de septembre, j’aimerais remercier sincèrement le comité de direction de l’ACEI pour son soutien pendant que nous continuons sur la voie du changement. Lorsque nous tenons compte du rythme rapide de changement au sein de notre industrie, il ne fait aucun doute que nous ne pouvons pas continuer à aborder l’avenir des réclamations isolément. Dans cet esprit, l’ACEI s’adressera aux leaders en réclamations et participera à des discussions stratégiques afin de mieux comprendre les défis qu’ils doivent relever, de discuter des perturbations qui surviennent dans les réclamations et de voir comment, ensemble, nous pouvons continuer à ajouter de la valeur à notre industrie.

J’ai commencé ce message par une question : Qu’emportez-vous lorsque votre vie est menacée? Pour l’ACEI, nous emporterons nos traditions, nous allons tirer parti de notre héritage de service, nous susciterons la passion et l’énergie de nos bénévoles et nous allons bâtir un avenir passionnant pour notre association.

“In the end, it is important to remember, that we cannot become what we need to be by remaining who we are.” — Max De Pree.

«En conclusion, il est important de nous rappeler que nous ne pouvons pas devenir ce que nous avons besoin d’être en restant ce que nous sommes.» — Max De Pree.  ?

 

Salutations,

Monica Kuzyk


Print this page

Related


Have your say:

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*